Le 15 mai 1944, 878 hommes valides, juifs, quittaient le camp de Drancy pour l’Estonie et la Lituanie, Kaunas (Kovno) et Tallin par le Convoi 73, seul convoi constitué uniquement d’hommes et seul des 75 convois de Juifs partis de France qui n’a pas eu pour destination un camp d’extermination, pourtant, un an plus tard, en mai 1945, seuls restaient 22 survivants.

Le 15 mai 2024, mercredi dernier il y avait un dernier survivant pour commémorer les 80 ans du départ de ce convoi, Henri Zajdenwergier qui, déporté à 17 ans, n’a eu de cesse de témoigner et de rendre hommage, toujours très modestement, à ses camarades qui n’avaient pas survécu.

Notamment, le 18 juillet 2023, lors de l’inauguration de la Gare de la Déportation de Bobigny où, de sa petite voix, il a ému la nombreuse assistance.

Depuis ce lundi 20 mai 2024, aucun survivant de ce convoi ne pourra plus témoigner : Henri Zajdenwergier nous a quittés.

Présents aux côtés des amis de l'association Convoi 73, assemblés ce dimanche 26 mai 2024 pour la commémoration du départ du convoi 73 de la gare de déportation de Bobigny, nous renouvelons nos condoléances à ses proches et amis.