Le 24 septembre 2010, une dizaine de professeurs d'histoire de Melbourne, Australie envoyés en Europe pour étudier la seconde guerre mondiale, sont venus à Drancy. A la fin de leur visite, une enseignante a lu le texte ci-dessous devant le monument.

 

Etudiants australiens


Nous jurons et nous nous souvenons

Nous reconnaissons notre obligation de commémorer la Shoah.

Nous sommes les réceptacles du souvenir de ceux et celles qui ont péri et dont les échos imprègnent notre conscience.

Nous dédions cette promesse à vous, et aux parents qui ont souffert et survécu.

Aux grand- parents qui périrent dans les flammes.

Aux frères et sours disparus, au plus d'un million d'enfants juifs si brutalement assassinés.

Aux six millions de Juifs et autres groupes minoritaires dont l'esprit inébranlable et dont la résistance physique ont été un exemple d'engagement pour la vie même dans ces camps et ghettos.

Nous jurons (devant la Bible) de nous souvenir.

Nous faisons serment d'enseigner à nos élèves l'importance du courage et de se battre pour ce en quoi chacun croit et de leur parler des justes qui risquent leur vie pour sauver et protéger autrui.

Nous faisons serment de d'écrire au monde les profondeurs abyssales jusqu'où l'humanité peut s'enfoncer et les sommets de l'enfer qui furent atteints.

Nous faisons serment de combattre l'antisémitisme et toutes formes de haine raciale par notre attachement à la liberté et à la tolérance à travers le monde.

 
Nous affirmons notre engagement à éduquer les générations futures et à s'assurer que les leçons de l'histoire se perpétuent.