Par un communiqué de l'Union des Déportés d'Auschwitz, nous avons appris la mort, hier Samedi, de Raphaël Esrail son Président, à l’âge de 96 ans. Nous saluons sa mémoire et adressons toutes nos condoléances à ses parents comme à ses proches.

Membre de la résistance juive à Lyon où il confectionne de faux papiers, il est arrêté puis interné au camp de Drancy, avant d’être déporté à Auschwitz-Birkenau le 3 février 1944, alors qu’il est âgé d’à peine 19 ans.

"Survivant aux conditions inhumaines du travail forcé qu’impose la "solution finale", il affronte les "marches de la mort" à partir du 18 janvier 1945», rappelle l’UDA.

Après des études à l'école centrale de Lyon et une carrière chez Gaz de France, il devient le secrétaire général de l’Union des déportés en 1986, puis prend en 2008 la présidence de l’association.

Rescapé d'Auschwitz, Président de l'UDA répondant aux questions des collégiens, déclarait : " il n'y a pas un seul jour où je ne pense pas à la déportation"

Acteur du recueil de la mémoire, de sa mise en valeur pédagogique et de sa transmission il a poursuivi «une mission de savoir et de résilience que les survivants se sont donnée» et publié en 2017 son autobiographie intitulée "L’espérance d’un baiser".

Raphaël Esrail sera inhumé à Biarritz la semaine prochaine. L’Union des Déportés d'Auschwitz lui rendra hommage à Paris.

Association Fonds Mémoire d'Auschwitz

contact@afma.fr